POURQUOI CHOISIR CONCIERGE BNB

Etude de cas: 
Voici les chiffres mensuels moyens d'un appartement témoin (studio de 20 m2 en hypercentre toulousain).

  • Le loyer est de 1500 euros
  • J'ai 8 clients différents, soit 8*30=240 euros de frais de délégation

Dans le premier cas, il s'agit de la configuration dans laquelle vous assurez tout vous-même.
Dans le second cas, vous délèguez les checks-in, les checks-out et les ménages.

Conclusion : la délégation vous coûte 240 euros de cashflow mais m'assure une rente mensuelle de presque 600 euros.

- Gestion autonome

- Gestion avec prestataire de service

FISCALITE


Le REGIME Micro - BIC

Important : Si vous décidez de nous confier la gestion complète ou tout simplement de faire appels à concierge bnb de manière ponctuelle. Tous les loyers que vous percevez doivent être déclarés, pour ensuite être soumis à l'impôt sur le revenu. Pour ce faire, il existe aujourd'hui différents régimes, comme le régime Micro-BIC.

Le régime Micro-BIC:

Le régime Micro-BIC est un régime d'imposition des revenus d'un entreprise individuelle. C'est à dire qu'il définit les règles de taxation des revenus auxquelles sont soumises les micro-entreprises, et notamment votre location saisonnière. Lorsque que votre location meublée de courte durée génère un chiffre d'affaires annuel (hors taxe) inférieur à 32 900€, elle est automatiquement soumise à ce régime.

Ce chiffre d'affaire correspond aux loyers perçues (+ charges) en excluant les recettes accessoires.

Comment son calculé les impôts des revenus déclarés sur le revenu Micro-BIC ?

Le calcul de cet impôts peut être calculé de deux manières différentes selon que votre bien meublé en location est considéré comme « classique » ou bien « meublé de tourisme » :

  • La location saisonnière classique :

Sont considérées comme « classiques » les locations saisonnières qui ne sont ni un gîte rural classé, ni un meublé de tourisme classé, niune chambre d'hôte. Autrement dit, si la location saisonnière dans laquelle nos concierges Airbnb accueillent vos voyageurs n'entre pas dans tous ces critères, elle est considérée comme classique. En conclusion, vous bénéficiez automatiquement du régime forfaitaire lorsque vos recettes ne dépassent pas 32 900 €. Sur ces recettes, seuls 50% de vos loyers et charges sont réintégrés à l'ensemble de vos revenus de l'année, puis imposés.

  • La location meublée de tourisme :

Lorsque votre location saisonnière est un gîte rural classé ou une location classée meublée de tourisme, mais aussi une chambre d'hôte, elle est considérée comme une location meublée de tourisme. Dans ce cas là, vous bénéficiez d'un régime fiscal différent. En effet, lorsque que les recettes annuelles de votre location courte durée ne dépassent pas 82 200 €, vous relevez de plein droit du régime forfaitaire. De plus, sur ce chiffre d'affaire, vous bénéficiez d'un abattement forfaitaire de 71%, c'est à dire que seuls 29% de vos loyers sont réintégrés à l'ensemble de vos revenus annuels, puis imposés.

Par exemple :

Vous louez votre résidence secondaire sur Airbnb ou Homeaway et, cette année vous avez perçu 3000 € de loyers et charges.

  • Dans le cas de figure où votre location saisonnière est considérée comme « classique » seront réintégrés à vos revenus annuels : 3 000 x 50 % = 1 500 €
  • Dans le cas de figure où votre location saisonnière est considérée comme « meublée de tourisme » seront réintégrés à vos revenus annuels : 3 000 x 29 % = 870 €

Quelles sont mes obligations ?

Lorsque vous optez pour le régime Micro-BIC, vous devez reporter le montant des recettes générées grâce à votre location saisonnière sur votre déclaration de revenus.

Pour une location saisonnière dite « classique », vos revenus locatifs sont à déclarer sur le formulaire 2042 C PRO, dans la case « 5ND« . Autrement, si votre location courte durée est classée comme « meublée de tourisme » vous devez renseigner vos revenus dans la case « 5NG » de ce formulaire.

Vous avez aussi des obligations comptables qui comprennent la création et le suivi d'un livre de recette, mais aussi d'un livre d'achat.

Nous vous proposons notre pack complet:

C'est à dire ?

  • Création de votre annonce avec un contenu et de photos de qualité, sur plusieurs plateformes de réservation
  • Les échanges avec les clients
  • Des prestation de ménage et du linge 

LMNP, Régime MICRO-BIC et régime réel, comptabilité des locations courte durée... 
Comprendre les différences de régimes pour bien choisir et baisser ses impôts en location Airbnb ou meublée et optimiser ses revenus immobilier.


1. Le statut LMNP et les différents régimes fiscaux à connaitre

Lorsque vous louez sur Airbnb en courte durée votre appartement ou que celui ci est loué en meublé vous êtes sous le statut du LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel). Les revenus tirés de l'activité du loueur en meublé relèvent des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et non des revenus fonciers, comme c'est le cas pour les locations nues. Par conséquent des règles spécifiques à l'activité sont à prendre en compte. Il y a deux régimes possible dans cette situation.

2. Le régime MICRO-BIC

C'est le régime de droit le plus utilisé et connu si vos recettes sont inférieures à 33 100€. Le bénéfice est déterminé par application d'un abattement forfaitaire de 50% sur l'ensemble de vos recettes. L'avantage de ce régime réside dans sa simplicité puisqu'il ne nécessite aucune comptabilité mais attention car il s'avère bien souvent défavorable (au niveau de votre imposition) pour les loueurs en meublés.

3. Le régime réel

Celui-ci s'applique directement si vos recettes sont supérieures à 33 100€ ou sur simple demande. En optant pour le régime réel, vous pouvez tenir compte de toutes les charges inhérentes à votre activité de location Airbnb de courte durée et ainsi déduire ces charges. Le régime réel nécessite de faire un bilan comptable clair.

4. Les avantages du régime réel pour votre location courte durée Airbnb

Le régime réel a l'avantage de permettre de déduire les charges comme :
-L'amortissement du bien sur une période définie.
-Les frais d'acquisition du bien, d'entretien et de travaux, les intérêts d'emprunt, le mobilier.
-Les impôts locaux, les frais d'entretien, de gestion et de conciergerie airbnb.
L'amortissement est la principale charge déductible des Locations Meublées Non Professionnelle (LMNP). Il est souvent judicieux de faire appel à un cabinet comptable afin de se faire aider pour votre déclaration d'impôt et réaliser votre bilan comptable. Les honoraires du comptable peuvent passer en charge et donner le droit à une réduction d'impôt. Le régime réel est très souvent le plus avantageux car il permet de ne plus payer ou de payer beaucoup moins d'impôts.

5. Exemple chiffré et comparaison entre le régime MICRO-BIC et le régime réel

Pour un appartement d'une valeur de 100 000€ acheté avec un emprunt total au taux annuel de 4%. Avec un coût d'achat des meubles de 5 000€ et un loyer ou revenu airbnb en courte durée de 5000€ voici la différence entre les deux régimes. On voit bien que à revenu mensuel égal le régime réel permet dans notre exemple de ne pas payer d'impôts et est donc le plus avantageux ce qui est très souvent le cas.